Inventaire patrimonial > Lieux de culte

Église Très-Saint-Rédempteur

Adresse : 100 rue Aurélio-Boucher, Lévis, G6K 1E3

Concepteur(s) : René Blanchet

Année : 1938-1939

Le temple est la création de l’architecte René Blanchet originaire de Lévis. Les travaux furent dirigés par l’entrepreneur M. Roberge. L’église comprend un orgue Casavant et Frères datant de 1945 qui fut bénit le 14 juillet 1946. Casavant et Frères a été fondé en 1879 et une des plus importantes entreprises d’orgue au Canada. L’église possède une forte influence de l’architecte français et moine bénédictin Dom Bellot. Son style est reconnaissable à son utilisation du béton armé et de la brique.

La paroisse de Très-Saint-Rédempteur, détachée de celle de St-Étienne–de-Lauzon, connaît ses débuts religieux en 1915. La première célébration religieuse est faite par l’abbé Calixte Ferland le 25 avril 1915 dans l’école du rang St-Denis. Cependant, la fondation officielle de la ville se fait en 1919. Sur le territoire actuel de l’église se trouvait auparavant une chapelle qui servit pendant environ 23 ans de lieu cultuel. Le territoire de l’église fut donné par M. Joseph Benjamin Huot et le contrat de construction de l’église, lui, fut signé le 14 septembre 1937. L’érection canonique fut proclamée le 3 octobre 1919 par Mgr. Roy. Le 25 décembre 1938 était l’inauguration de l’église, elle fut bénite quelque temps plus tard le 20 octobre 1940. Les trois cloches de l’église, elles, furent bénites le 3 août 1941. Entre 2006-2007, le temple nécessite d’importantes réparations qui seront permises par une collecte de fonds des paroissiens.

René Blanchet (1908-1991) : étudie l’architecture à l’École des beaux-arts de Québec. Il fait quelques stages qui lui permettent d’acquérir de l’expérience auprès de Lorenzo Auger et Raoul Chênevert dans la ville de Québec. Ensuite, il fait un autre stage dans la ville de Sherbrooke avec l’architecte Louis-Napoléon Audet. Blanchet ouvrira son propre cabinet d’architecture quelques années plus tard. Son associé sera Charles-A. Jean. Blanchet est reconnu pour ses nombreux édifices religieux.

BOUCHARD, Antoine. « Casavant Frères». Encyclopédie Canadienne, Historica-Dominion, 2012. http://www.thecanadianencyclopedia.com/articles/fr/emc/casavant-freres

COMMUNAUTÉS CHRÉTIENNE SAINT-NICOLAS/ SAINT-ÉTIENNE-DE-LAUZON/TRÈS-SAINT-RÉDEMPTEUR. «Saint-Nicolas». 2013 http://www.sn-se-tsr.org/sn_eglise.htm

CONSEIL DU PATRIMOINE RELIGIEUX. «Église Très-Saint-Rédempteur». Inventaire des lieux de culte du Québec, 2012. http://www.lieuxdeculte.qc.ca/fiche.php?LIEU_CULTE_ID=71669

RÉPERTOIRE DU PATRIMOINE CULTUREL DU QUÉBEC. «Église deTrès-Saint-Rédempteur». Ministère de la Culture et des Communication Québec, Gouvernement du Québec, 2012.
http://www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca/rpcq/detail.do?methode=consulter&id=167653&type=bien#.UczQOfmOTZ5

VILLE DE LÉVIS. «Patrimoine architectural : Patrimoine religieux : Église Très-Saint-Rédempteur (ou Église de Saint-Rédempteur)». Ville de Lévis, 2013 http://www.chaudiere.com/wm/debut.htm

s.a. La petite histoire des paroisses de la Fédération des Cercles des Fermières du district no 4 : comtés Lévis, Bellechasse, Dorchester et Lotbinière. s.l. 1952. 775 p.

Dernières nouvelles

Nous joindre