Inventaire patrimonial > Lieux de culte

Anglicane

Anciennement : Holy Trinity Church/ Église Holy Trinity

Adresse : 31 rue Wolfe, Lévis, G6V 3X6

Téléphone : 418 838-6001

Site Web : http://langlicane.com/

Courriel : info@diffusionculturelledelevis.ca

Concepteur(s) : Edward Staveley/Dan S. Hanganu

Année : 1848-1850

L’Anglicane est reconnue officiellement le 6 décembre 1999 comme lieu patrimonial. Elle est construite dans les environs de 1848-1850 et elle est l’œuvre de l’architecte britannique Edward Staveley(1795-1872). Ce dernier s’installe à Québec en 1844. Non loin de cette église se dresse une autre église anglicane qui demeure utilisée comme lieu de culte jusqu’en 1848. La communauté de l’Église d’Angleterre prend donc entente le 15 juin 1848 avec Simon Peters (1815-1896) un entrepreneur, pour la construction d’une église en pierre. L’église est donc inaugurée le 7 juillet 1850. Toutefois, il faut noter qu’elle ne sera pas consacrée avant le 1865. En 1935, la foudre détruit le clocher d’origine. Le clocher était fait de pierre et prenait place dans le prolongement du mur pignon. Servant principalement au culte du XIXe au XXe (une partie), le lieu devient désaffecté et la ville en fait l’achat en 1973. En 1975, elle changera de fonction et deviendra une salle de spectacle.

Holy Trinity fut restaurée en 1983. Le hall d’entrée est modifié, on fait un hall d’entrée en verre ajouté à la façade. On construit aussi un portique contre le mur latéral est. En 2002, l’église connait un important agrandissement. C’est l’architecte Dan S. Hanganu qui s’occupe des rénovations et agrandissements. Hanganu doit agrandir l’église par l’arrière en reproduisant le chevet de manière à ce qu’il soit identique à l’original. Il doit aussi aménager « un corps secondaire de facture contemporaine le long du mur gouttereau ouest» (Lieux patrimoniaux du Canada, 2013, «L’Anglicane»). D’ailleurs, le hall en verre installé en 1983 est enlevé. En 2003, une verrière est construite ainsi qu’une rallonge. Fait intéressant en 2005 Hanganu a été en nomination pour les Prix d’excellence en architecture de l’Ordre des architectes du Québec pour les restaurations de Holy Trinity. L’Anglicane est l’un des rares bâtiments de son âge dans le quartier du vieux Lévis à être encore debout aujourd’hui.

BERGEVIN, Hélène. Églises protestantes. Montréal, Libre Expression, 1981. 205 p.

LIEUX PATRIMONIAUX DU CANADA. «L’Anglicane». Agence Parcs Canada, les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux (FPT), 2013.
http://www.historicplaces.ca/fr/rep-reg/place-lieu.aspx?id=4538&pid=0

PICARD, Louis-Philippe. Intervention archéologique dans le cimetière de l'Anglicane, Vieux-Lévis 2001-2002. Ville de Lévis, rapport inédit, 2003, 40 p.

RÉPERTOIRE DU PATRIMOINE CULTUREL DU QUÉBEC. «L’Anglicane». Ministère de la Culture et des Communication Québec, Gouvernement du Québec, 2012.
http://www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca/rpcq/detail.do?methode=consulter&id=93271&type=bien#.UcDrtPmOTZ5

VILLE DE LÉVIS. « Patrimoine architectural : patrimoine religieux : L’Anglicane. » Ville de Lévis, 2013 http://www.chaudiere.com/wm/debut.htm

Dernières nouvelles

Nous joindre